Objectifs de ce colloque

Le colloque « Global TV series : Cap au Nord » s’inscrit dans les travaux du réseau « S.E.R.I.E.S » (composant de l’équipe LCP-IRISSo CNRS), rassemblant des chercheur.e.s de nombreux laboratoires se retrouvant autour de l’objet « série télévisée », ce depuis des approches disciplinaires variées. Il fait suite à un premier colloque, ayant eu lieu en 2014, sur les séries turques que l’on constatait en train de déloger les exportations américaines dans toute la région méditerranéenne, et d’un deuxième colloque en 2015 sur les séries d’Amérique latine dont les importations couvrent un territoire hispanophone énorme. Ce prochain événement prend désormais acte du succès des séries nordiques hors de leurs territoires de production et interroge le statut même de la « Global television » à laquelle elles participent.

Thématique 2018 : les séries TV des pays nordiques...

Le succès populaire de Forbrydelsen (2007-2012) et de son personnage emblématique Sarah Lund a attiré l’attention vers les séries nordiques et a stimulé la production (ainsi que l’adaptation) de nouvelles séries. Les séries nordiques diversifient le paysage audiovisuel à travers un ancrage topographique qui imprime sur la série un rythme plus lent, des personnages charismatiques qui renouvellent les codes du genre policier (Wallander, Bron, Trapped), politique (Borgen, Occupied) ou fantastique (Jordskott, Real Humans), une réalité sociale nationale abordée à travers le prisme de l’État providence et de ses faiblesses (Blue Eyes). En outre ces séries bénéficient d’un mode de financement transnational, favorisant les échanges culturels et financiers au sein de la zone Europe.

Alors que les séries américaines ont longtemps été considérées comme les meilleurs exemples d’exportation de productions audiovisuelles et que les séries turques ou les telenovelas ont gagné le cœur des publics, qu’amène aujourd’hui au paysage télévisuel sériel international la reconnaissance de ces séries « nordiques » dont les rythmes, les paysages, les relations sociales mises en scène, voire les formes fictionnelles elles-mêmes sont originales et bousculent nos habitudes spectatorielles ? Comment interroger « l’exotisme nordique » de ces productions qui, aux yeux de publics non scandinaves, apparaissent nouvelles et originales ? L’origine localisée de ces séries est-elle au cœur de leur succès ? Que font les co-productions internationales et la collaboration de scénaristes et producteur/trices européen.ne.s aux séries qui circulent maintenant partout dans le monde ? Comment saisir les contraintes qui se posent à toutes les étapes de la création audiovisuelle ; quelles sont les spécificités des séries scandinaves et quelles sont les clés de leur succès ?

Le colloque du 15 janvier 2018 envisagera les séries scandinaves à travers trois tables rondes organisées thématiquement autour de l’analyse télévisuelle (1), des genres (2), de la production (3), et une soirée d’échanges autour d’une masterclass. Cet événement rassemblera des chercheurs originaires de différents pays nordiques (Danemark, Suède, Norvège) et des professionnels de l’audiovisuel, afin de comprendre les raisons d’un succès continu, source d’inspiration comme le suggère le dernier Jour Polaire (Canal+, SVT1). 

   

Partenaires

LOGO_WEB_Reseau_SERIES.gif

 

Logo_IRISSO.jpg

 

bpi_logo350.JPG

 

logo_shannon.jpg

 

 acte_minimum_noir.png

 LOGO3L_AM_175x110.jpg

 Logo_dauphine_1.jpg

 

cnrsfilaire_quadri.jpeg

 HD_logo_coul_fr_cmjn.jpg

e
Personnes connectées : 1